VANADIUM

Le vanadium est un métal stratégique principalement utilisé pour renforcer les alliages d’acier et de titane. C’est l’ingrédient clef pour renforcer l’acier à haute résistance en traction. De petites quantités d’alliages au vanadium (souvent appelés ferrovanadium) suffisent à faire des aciers plus forts et plus légers.

La majorité du vanadium produit est donc utilisé dans l’industrie de l’acier sous forme d’alliage. La plus grande partie est utilisée dans les « high strength low alloy steels (HSLA) » pour l’acier servant à la construction, les barres de renforcement du ciment et autres types d’acier à haute résistance en traction.

De nouvelles applications de HSLA dans l’industrie de l’automobile ont généré une forte croissance de la demande pour le ferrovanadium. Les grands équipementiers de pièces d’automobiles utilisent, de plus en plus, les HSLA en vue de permettre la fabrication de voitures plus légères. En 1995, il n’y avait aucun HSLA utilisé dans l’industrie de l’automobile, mais en 2015, 50 % de l’acier utilisé dans une automobile était du HSLA. De plus, les grands fabricants ont clairement annoncé vouloir continuer d’augmenter cette proportion. Par exemple, le châssis d’une Golf Volkswagen 2015 utilise environ 80 % de HSLA pour donner une voiture plus légère et réduire la consommation d’essence, un impératif corporatif étant donné les exigences de plus en plus strictes de la règlementation. Aussi, le Ford 150 de 2015 est construit avec un châssis d’acier renforcé qui permet au véhicule de tirer 1 100 livres de plus et transporter 530 livres de plus que la version précédente du même camion.

Vanadium-body-img-STOCK

L’utilisation du vanadium dans l’industrie de l’aviation compte seulement pour une petite partie du marché de ce métal, mais l’alliage Ti 64, qui contient 6 % de vanadium, représente un segment du marché qui devrait s’accroître rapidement au cours des prochaines années.

La technologie des batteries progresse aussi rapidement comme éventuel marché pour le vanadium, même si c’est un marché très limité, en ce moment. La batterie redox au vanadium a été conçue pour satisfaire les besoins de sources d’entreposage renouvelables efficaces d’énergie. La forte croissance aux États-Unis et à l’international de l’utilisation d’énergies renouvelables devrait accroître de beaucoup la demande pour le vanadium. La prochaine génération de batteries redox offrira une longue durée, plus de puissance et sera à l’avant-garde des solutions proposées tout comme le solaire et les éoliennes.

Métaux BlackRock sera la seule société en Amérique du Nord pleinement intégrée à produire du ferrovanadium et à cause de la localisation du projet sera en mesure de desservir de façon efficace les marchés nord-américains et européens.